Rwanda : La France finance un portail citoyen et un réseau de capteurs de pollution atmosphérique pour améliorer la durabilité de la ville de Kigali

Le ministère de l’Innovation et des TIC du Rwanda, la ville de Kigali, le cabinet de conseil français Tactis et leurs partenaires travaillent à l'amélioration de la durabilité de la ville de Kigali par la mise en place d'un projet numérique ambitieux : une plateforme citoyenne innovante doublée d'un réseau de capteurs pour contrôler la

Le projet Kigali Ville Durable compte parmi les premiers projets de plateforme citoyenne visant à améliorer la durabilité et la qualité de vie des habitants d’une zone urbanisée sur le continent Africain. Selon Paula Ingabire, ministre des TIC du Rwanda : « Ce projet vient à temps non seulement pour l’ Afrique mais aussi pour les pays développés qui sont à la recherche de moyens pour être plus efficaces.« 

Réplicable à d’autres ville en Afrique, les ambitions de cette plateforme montrent à quel point le numérique peut apporter une réponse adaptée aux problématiques d’urbanisation et de boom démographique en Afrique. Pour rappel, à l’horizon 2050, plus d’1,2 milliard d’africains seront urbains, soit trois fois plus qu’aujourd’hui.

Pourquoi avoir choisi le Rwanda et la ville de Kigali ?

Depuis quelques années, la capitale du Rwanda, sous l’impulsion du président Paul Kagamé, démontre sa volonté de devenir un hub technologique en Afrique. A travers des projets pilotes, une politique novatrice et un masterplan ambitieux, le Smart City Rwanda Masterplan pose les objectifs pour transformer les villes rwandaises en villes intelligentes et durables. Pour Stéphane Lelux, président de Tactis : « Un an après avoir ouvert la filiale Afrique du groupe Tactis à Kigali, une première pour une entreprise française du numérique, je suis heureux du travail accompli avec la ville de Kigali et les autorités rwandaises positionnant la relation citoyenne au coeur du projet Smart City de l’un des hubs les plus innovant et dynamique d’Afrique. »

Premier financement FASEP de la DG Trésor à destination du Rwanda

Le FASEP est une subvention de la Direction Générale du Trésor destiné à financer des études de faisabilité ou des démonstrateurs au bénéfice d’autorités publiques. Il s’agit d’un don ou d’une avance remboursable destiné à amorcer des projets menés par les entreprises françaises, dans un double objectif de soutien à l’export et d’aide aux pays en développement. C’est la première fois qu’un FASEP est accordé par la Direction Générale du Trésor au Rwanda.

Dans quel but créer un portail citoyen pour les habitants de la ville de Kigali ?

Réplicable à d’autres villes en Afrique, la mise en place de ce portail citoyen participatif permettra aux habitants de la ville de Kigali d’interagir avec les autorités urbaines et, grâce au numérique, d’être mieux intégré au centre décisionnaire de la ville. La plateforme citoyenne permettra de :

  • Améliorer la qualité de vie des citoyens
  • Favoriser la réactivité des services de la ville
  • Structurer la communication entre ville et habitants
  • Implémenter de nouveaux services urbains durables
  • Renforcer de la notoriété du Rwanda en tant que territoire d’innovation

Durabilité et contrôle de la qualité de l’air grâce à un réseau de capteurs innovant

En complément de capteurs fixes installés sur les bâtiments publics, la mesure de la qualité de l’air de la ville de Kigali sera affinée par un réseau de capteurs mobiles géolocalisés, mis en place sur des véhicules. Ce dispositif se doublera d’une plateforme de visualisation pour que les autorités locales puissent suivre en temps réel la qualité de l’air. Le dispositif permettra de :

  • Visualiser en direct la qualité de l’air dans la ville
  • Identifier les zones les plus polluées
  • Obtenir de données fiables sur les sources de pollution
  • Contrôler la propagation des maladies respiratoires
  • Utiliser la donnée pour la planification urbaine et la prise de décision publique

Pour en savoir plus sur le projet :

Bernard Binagwaho est responsable du développement de Tactis en Afrique, et plus particulièrement en Afrique subsaharienne, via la création de la filiale à Kigali au Rwanda.

Présentation du cabinet Tactis

Le cabinet Tactis est le leader français de l’aménagement du territoire et des projets d’infrastructures partagées. Avec plus de 50% de ses activités réalisées en Afrique et fort de l’ouverture de deux nouvelles agences à Kigali et Tunis, Tactis est un acteur de référence en : schémas directeurs d’aménagement numérique, plans haut débit, régulation des infrastructures partagées, service universel, connectivité des villages isolés, suivi et contrôle de backbone en fibre optique, datacenter, towerco, fibreco, etc.

Depuis 1995, Tactis accompagne les acteurs publics et privés pour leur apporter une expertise métier dans les domaines des infrastructures de télécommunication (FttH, 4G, 5G, Sat) et du développement de « smart territoires » (objets connectés, gestion de la donnée, smart mobilité, smart-grid, e-inclusion, participation citoyenne).

Tactis développe une expertise pointue en infrastructures numériques partagées (connectivité fixe et mobile, datacenter, etc.) auprès des acteurs privés (opérateurs, industriels, investisseurs, etc.)

Partenaires techniques du projet :

Atmotrack,
InerisDeveloppement,
Spallian,
Streamwide,

Club des partenaires ayant soutenu le projet :

CapDC
Digital Africa
Famoco
French City Brain
Smart Partners
Pôle Systematic
Tractebel Engie

05 Mar 2020

Nous contacter

Vous avez une question sur l'actualité ? Vous souhaitez contacter l'équipe Tactis sans nécessairement savoir à qui adresser votre demande ? Merci de bien vouloir remplir ce formulaire.

logo-tactis-bleu
Depuis 1995, Tactis accompagne les acteurs publics et privés pour leur apporter une expertise métier dans les domaines des réseaux de télécommunication (FttH,4G, 5G, Sat) et du développement de Smart Territoires (inclusion numérique, partenariats publics privés, tiers-lieux).