Drones Zipline : L'innovation made in Rwanda

Zipline est une entreprise fondée par Keller Rinaudo, Keenan Wyrobek et William Hetzler. Originaire de San Francisco, en Californie, elle développe, produit et déploie des drones de livraison. Cette société a lancé des services au Rwanda, au Ghana, au Nigeria et maintenant au Japon. Zipline livre des produits médicaux via un des services de livraison par avion autonomes les plus rapides et les plus fiables au monde.

L'aventure Zipline a commencé au Rwanda et se développe désormais dans le monde entier. Ils y livrent déjà des centaines de milliers de poches de sang et de fournitures médicales vitales aux hôpitaux et aux établissements de soins de santé. TACTIS a pu découvrir les activités de Zipline grâce à Prosper Uruvugundi, le responsable communautaire de Zipline, lors d'une visite complète et très instructive au centre Muhanga.

Quels sont les produits qui voyagent dans les airs avec Zipline ?

Zipline poches de sang

Zipline livre des dérivés du sang et d'autres fournitures médicales aux hôpitaux et aux centres de santé. La majorité des livraisons sont  composées de poches de globules rouges, de plasma, de plaquettes ainsi que des vaccins, des médicaments antivenimeux, de l'insuline et des antibiotiques.

Actuellement, le centre de Muhanga livre des produits médicaux à 354 centres de santé dont une dizaine d'hôpitaux. L’impact est considérable compte tenu de l’efficience du système.

Comment fonctionnent les drones Zipline ?

Technologie drones zipline

Les drones Zipline sont conçus et fabriqués en Californie, tandis que les batteries sont désormais assemblées au Rwanda. Ces drones communiquent via des cartes SIM 4G, ils disposent également d'un GPS pour les suivre et d'un moteur de secours en cas de panne du moteur principal.

La qualité de la connectivité entre les drones permet par exemple d’éviter les collisions et les priorités d'accès aux atterrissages, une seule plateforme de réception des drones étant opérationnelle actuellement à Muhanga.

Les drones Zipline sont équipés de capteurs qui analysent en permanence les conditions de vol pour leur permettre de faire demi-tour si les conditions ne sont pas adaptées ou si elles se dégradent subitement.

Si les deux moteurs tombent en panne, ou si les conditions climatiques ne permettent pas au drone de revenir au centre, un parachute lui permet d'atterrir en toute sécurité et d'être récupéré plus tard.

Petite anecdote, un mot est écrit sur une plaque en Kinyarwanda (langue officielle du Rwanda avec l'anglais et le français) sur le drone afin d’expliquer à une personne qui découvrirait le drone ce qu’il faut faire et comment prendre contact avec les équipes de Zipline.

La recharge de la batterie et le transfert des données de la boîte noire vers les serveurs se font en même temps et prennent au maximum 30 minutes. De nombreuses batteries sont en permanence en charge afin d’encaisser la fréquence des vols.

Les centres sont exploités 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 par deux équipes, avec jusqu'à 150 vols par jour. Les centres sont équipés de générateurs en cas de panne d'électricité afin de garantir que la chaîne du froid ne soit jamais rompue et que les fournitures médicales soient toujours stockées de manière adéquate.

Pourquoi Zipline a choisi d'intégrer sa première filiale au Rwanda ?

Zipline drones Rwanda

Compte tenu de la flexibilité et de la sensibilisation du gouvernement aux innovations technologiques, l'environnement réglementaire au Rwanda a été favorable à de telles initiatives du secteur privé.

Il est également important de noter qu'il y avait une demande pour une livraison efficace de produits médicaux dans le système de santé rwandais.

En 2016, la société a signé un accord avec le gouvernement rwandais pour construire leur premier centre de distribution à Muhanga qui couvre actuellement les provinces du Nord, du Sud et de l'Ouest et un total de plus de 350 centres de santé médicaux.

Des commandes par… Whatsapp !

Zipline - Décollage de drone

Depuis 2019, un autre centre à Kayonza a été ouvert afin de couvrir les centres de santé situés dans le district de l'Est.  La centralisation de certaines fournitures médicales périssables et importantes dans les 2 centres Zipline évite également que chaque centre de santé doive créer son propre stock, ce qui entraînerait des pertes sur des médicaments à durée de vie limitée.

Ces centres de santés doivent êtres éligibles selon les critères de Zipline pour avoir accès au service de livraison. Les équipes des centres sont formées au fonctionnement du service afin de pouvoir commander et recevoir les produits, les commandes s’effectuent par SMS, appels téléphoniques ou comme depuis le lancement de Zipline par message sur Whatsapp !

De la commande à l’envoi, le process Zipline en 6 minutes

Zipline-Bernard-Binagwaho-Stephane-Lelux

Des commandes complétées en trois minutes

Les centres de santé peuvent demander une livraison par Whatsapp, e-mail ou téléphone. Lorsque cette demande est reçue, il faut moins de 6 minutes pour préparer le drone et le faire décoller. Les commandes sont enregistrées sur leur système couplé à une plateforme numérique en ligne (Mode SaaS)  qui enregistre les commandes, le stock et les produits en cours de transport.

Les centres de santé agréés passent donc les commandes et celles-ci sont affichées sur un grand écran dans le laboratoire. Si le stock est disponible, l’opérateur valide cette commande et cela déclenche l’attribution d’un ID de référence et d’un QR code qui lie la commande au centre de santé et y associe un plan de vol en adéquation avec le drone et les conditions climatiques.

Des datas et de la logistique en trois minutes de plus

Les itinéraires des drones vers les hôpitaux et les centres de santé préenregistrés sont préchargés sur le système interne du drone. Pour que chaque centre soit agréé et reçoive une livraison, des plans de vols doivent être disponibles dans la base de données.

Avant l’activation, l’opérateur sélectionne le drone qu'il souhaite opérer, il confirme cette action avec un smartphone qui est attribué au drone et couplé à un QR code.

Le package qui est une boîte en carton biodégradable est mise sur une balance pour une pesée stricte, le colis y est placé, (visible sur la photo de cet article : deux poches de sang) avec son contenu et un parachute, lui aussi en carton est arrimé au colis et soigneusement plié.

Des poches de sang dans le ciel à 130 kilomètres heures

Le centre de Muhanga a un rayon d'action de 80 km. Les drones peuvent se déplacer à une vitesse allant de 100 à 130 kilomètres par heure et à une altitude comprise entre 100 et 120 mètres, les drones subissant une poussée de 8g au décollage sur la rampe de lancement !

Le centre de santé le plus éloigné est à 45 minutes (1h30 aller-retour) et il faudrait entre 4 heures et 5 heures pour s'y rendre en voiture. Les drones ont une autonomie maximale de 2 heures.

Un “aérodrone” 3.0

Zipline-Tour-controle

L’aéroport de Muhanga est équipé d’une véritable tour de pie (crowd’s nest) autrement dit une tour de contrôle.

L'opérateur communique ainsi avec le contrôle du trafic aérien via une application pour obtenir les autorisations de vol de l’Aviation Traffic Control. Cela ne prend que quelques minutes, voire quelques secondes et l’autorisation des vols est accordée.

Ce processus passe encore par d’anciennes technologies comme des talkies walkies mais elles sont fiables et performantes. C’est une des parties du processus qui est en cours d’évolution, il pourrait être inclus au système de commande en ligne avec la plateforme de gestion des vols.

L’opérateur reçoit également les prévisions des services météorologiques du Rwanda afin de prévenir en instantané tout risque pour les drones lors du vol prévu.

Un aérodrome comme celui de Muhanga opère déjà plus de 150 vols par jour avec un taux de réussite des livraisons de 100 %. Les vols s’effectuent 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

Du Made in Africa aussi au Japon

Un beau succès donc pour ce service innovant et une vraie performance dans la capacité de faire continuellement évoluer la solution. L’objectif est ici double :

Offrir un service public gratuit pour la population car les centres de santé ne payent pas pour ce service de logistique, mais les patients eux payent toujours les médicaments et les soins. Notons aussi que le Rwanda dispose d’un service mutuelle réputé pour son efficacité.

Démocratiser le service et s'internationaliser, avec succès car le Japon et d’autres pays d’Afrique comme le Ghana ou le Nigeria sont désormais utilisateurs de la solution Zipline.

La société Zipline mise énormément sur la complémentarité des différentes plateformes logistique de drone et s’inspire des contextes à la fois sociaux et culturels mais aussi géographiques et économiques des différents pays partenaires.

C’est sûrement en cela, une gestion intelligente des données, que Zipline pourrait en 10 ans devenir leader de livraison par drone dans la santé ou peut-être même sur de nouveaux marchés !

Tactis dispose d'une filiale au Rwanda depuis 2019

En 2019, le cabinet de conseil et d’ingénierie de projets Tactis est l’une des premières entreprises numériques françaises a s’implanter au Rwanda. Bernard Binagwaho, directeur Afrique, dispose de 25 ans d’expérience dans le secteur des télécommunications.

A partir de bureaux situés dans un incubateur d’innovation et fort d’un ancrage local, Bernard Binagwaho dirige une équipe composée de deux collaborateurs. Il est en charge du développement de Tactis au Rwanda et en Afrique.

 

Pour plus d'informations

Bonjour, vous avez une question sur le projet ? Besoin d'une levée de doute ou de poser une question plus globale ? Envoyez un email à Bernard Binagwaho, directeur Afrique et Moyen-Orient Tactis.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Bernard-Contact

Bernard Binagwaho

Directeur Afrique et Moyen-Orient
Bernard est responsable du développement de Tactis en Afrique, et plus particulièrement en Afrique subsaharienne, via la création de la filiale à Kigali au Rwanda.